Fantasminéral

L'exposition Prestige de Sainte-Marie-aux-Mines 2018

      

 

Lors du salon de Sainte-Marie-aux-Mines, plusieurs expositions temporaires sont présentées. Cette année, l'exposition de minéraux avait pour thème le fantasme "FANTASMINERAL : REVES DE COLLECTIONNEURS". Notre Musée de Minéralogie y participait encore cette année, et présentait une cinquantaine de minéraux, dans la vitrine "Rêve d'expert", dans les vitrines de "Rave party" (lampes de mineurs), ainsi que dans une vitrine spéciale "Trésors du Musée de Minéralogie MINES ParisTech".

 

Le commissaire d'exposition, Alain Martaud, nous présente l'exposition.

Le Muséum National d’Histoire Naturelle et le Musée des Confluences à Lyon ont également présentés quelques-uns de leurs trésors, pour la plupart cachés dans le secret des tiroirs, bien souvent exposés pour la première fois et mis en valeur spécialement pour l’occasion.

Le Natur Musée du Luxembourg a présenté les délires minéralogiques que la nature a concoctés en République Démocratique du Congo (ex Zaïre), pays qui regorge de cuivre, de cobalt, d’uranium et d’autres métaux convoités.
Le musée minéralogique de Strasbourg, quant à lui, a présenté quelques trésors découverts en Allemagne.
Enfin, le British Museum of Natural History de Londres a fait découvrir les minéraux des îles britanniques, les ‘English classics’ célèbres dans le monde entier. Ils sont le reflet du riche passé minier du Royaume-Uni à l’origine de la Révolution Industrielle au 19ème siècle et de la très longue tradition minéralogique de ce pays. Nous avons pu voir quelques fleurons du patrimoine minéralogique français qui sont conservés à Londres et qui ont traversé la Manche pour la première fois.

Quelques collectionneurs se sont joints à l’exposition. Gilles Emringer a dévoilé sa précieuse collection d’ors cristallisés, exposée pour la première fois. Chaque spécimen d'or était mis en regard avec un autre minéral rappelant le cristal d'or associé.

Frédéric Kuhn, collectionneur émérite de Sélestat, nous a partagé sa double passion pour les minéraux et les lampes de mines au travers d’une ‘rave partie’ ; ces objets étaient bien souvent plus que des outils : de véritables pièces d’artisanat. Dans chaque vitrine, des minéraux étaient associés avec les lampes de la même localité. Ainsi, on a vu de la stibnite de Lucette de notre Musée de Minéralogie avec des lampes de mineurs de la Mayenne, ou encore une fluorite de Giromany avec des lampes de mineurs de Belfort.

Nous avons également les cristaux qui ont inspiré le dessinateur Moebius, ou encore des "fantaisies sucrées cristallines" réalisées par un pâtissier d’Annecy, meilleur ouvrier de France. Les minéraux peuvent même prendre des formes évocatrices, ce que nous avons pu voir dans la vitrine "nature coquine".

 

Dans les photos suivantes, nous souhaitons présenter principalement les vitrines de l'Exposition Prestige qui contiennent des minéraux du Musée de Minéralogie MINES ParisTech.

 

La vitrine "Trésors cachés du Musée de Minéralogie MINES ParisTech". Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Détail de la vitrine "Trésors cachés du Musée de Minéralogie MINES ParisTech". Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Dans la vitrine "Trésors cachés", cette petite merveille de la nature : une coquille contenant de magnifique cristaux de calcite, entrée dans la collection en 1845. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Dans la vitrine "Trésors cachés", cet extraordinaire béryl vert de Sibérie, avec son étiquette ancienne. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Toujours dans la vitrine "Trésors cachés", cette goethite mamelonnaire de la mine Ojuela, Mexique. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Autre détail de la vitrine "Trésors cachés" : calcite de Biesmerée (Belgique), or d'Australie, paratacamite associée avec de la boléite (Boleo, Basse Californie, Mexique). Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Une des vitrines "Rave party", avec des lampes de mineurs et échantillons français : sidérite du Mont-Blanc, azurite de Chessy et stibnite de la Lucette. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.
 

 

Notre échantillon de stibnite de la Lucette, dans une des vitrines "Rave Party". Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.
 

Une des vitrines "Rave party", avec des lampes de mineurs et échantillons français, dont notre fluorite historique (1770 !) de Giromany. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Notre fluorite historique (1770 !) de Giromany. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Détail d'une des vitrines "Rave party", avec des lampes de mineurs et échantillons américains (au sens large du terme) : notre gros cuivre du Michigan, et en bas à gauche notre échantillon de pyrargyrite du Pérou. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

"Rêves d'expert" : Les minéraux dont Alain Martaud rêve la nuit ! La plupart proviennent de la collection de notre Musée de Minéralogie MINES ParisTech !  Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Dans la vitrine "Rêves d'expert", ce fuseau d'aigue-marine brésilien absolument incroyable. Un petit bijou 100% naturel, non travaillé ! Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Dans la vitrine "Rêves d'expert", cette rhodochrosite de N'Chwaning en Namibie. Ce spécimen possède tout : la couleur, la forme, l'éclat. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Dans la vitrine "Rêves d'expert", boléite (à gauche) et cummengéite (à droite) de Boléo, Basse-Californie, Mexique. Des espèces minérales qui sont en effet hautement appréciés des collectionneurs... et pour cause ! Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

Dans la vitrine "Rêves d'expert", cette améthyste de Traverselle (Italie) qui fait de nombreux envieux auprès de nos collègues italiens ! Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

La vitrine "coquine" de cette exposition "Fantasminéral". Notre smithsonite suggestive se trouve en bas à droite de la photo.  Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

L'entrée de l'exposition Prestige, qui se trouve dans une salle dédiée. Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

La salle de l'exposition Prestige sans cesse remplie lors du salon ! Photo : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.
 
 

Un petit détour de nos minéraux, car nous avons trouvé cette oeuvre absolument géniale : oeuvre en sucre du chef patissier Louis Agnellet d'Annecy. 

Chaque aiguille en sucre a été créée individuellement pour reconstituer la boule de scolecite. Les cristaux de quartz en sucre sont limpides : une prouesse du chef patissier Louis Agnellet ! Photos ci-dessus et ci-dessous : Musée de Minéralogie MINES ParisTech / E. Gaillou.

 

 

 

 

Fantasminéral : rêves de collectionneurs - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h ! FERME LES SAMEDIS EN JUILLET ET AOUT !

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

ATTENTION : Le Musée de Minéralogie est fermé les samedis du 14 juillet au 25 août inclus.

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech