La ligne, l'idée - par L. Béatrix Spadavecchia

Exposition artistique temporaire du 21 juin au 18 août 2017

      

L. Béatrix Spadavecchia (LBS) a créé ses dessins grand format au graphite sur mesure pour la salle d'exposition du Musée de Minéralogie. Ce musée possède l'unique collection d'oeuvres ciselées dans le graphite, matériau tendre et fragile, provenant de la collection Alibert. Les dessins de l'artiste sont inspirés de l'oeuvre de Roger Caillois, de celle de Patrick Autréaux, et des Kindertotenlieder de Rückert-Mahler. 

Quelques oeuvres de l'artiste L. Béatrix Spadavecchia, au sein du Musée de Minéralogie MINES ParisTech

 

LA LIGNE, L'IDEE

Texte de l'artiste L. Béatrix Spadavecchia - LBS - 

 

La technique utilisée pour la réalisation de ces dessins au graphite est mixte, lavis, éclats de calcite de Chine et poudre, pastels et colles sur papier Japon.

Le graphite est un matériaux doux, soyeux, sensuel, qui glisse sur les aspérités les plus minimes du papier et qui dissout, se répand, et se dépose ici ou là.

Le désir d'organiser un flux de sentiments et d'idées pour trouver une image de soi sur ce papier est primordial.

Kindertotenlieder Rückert-Mahler, par LBS (graphite, 2013).

 

Enfants, nous accomplissions des exploits pour respecter la droiture de la ligne sur un cahier d'écolier, les espaces devenaient alors souffle, repos, liberté et aussi satisfaction une fois la tâche accomplie.

La ligne concrétise notre monde imaginaire à travers le dessin et l'écriture.

Depuis 1990, lorsque j'ai commencé à graver des poèmes et d'autres textes à la pointe sèche, sur plomb et sur cuivre, j'ai voulu donner aux textes mis en forme l'expressivité de la parole prononcée, lue ou scandée, je pensais aux polyphonies, à la représentation des sons dans l'espace et le temps.

J'ai suivi les pas d'Apollinaire, empruntant aussi aux graffitis leur liberté formelle, à l'action painting, le dialogue avec l'inconscient ; le langage est devenu l'objet du travail graphique.

Le trait acquit alors une grande force expressive, tandis que les aquatintes rendaient les fonds doux et nuancés.

La poésie, la musique et la nature ont depuis toujours été source d'inspiration.

Roger Caillois et Patrick Autréaux traitent de la nature des choses, et de l'acte d'écrire lorsque libres de tout attachement au monde matériel il ne leur reste que le langage comme unique richesse et seule possession la pensée, c'est à dire une profonde conscience d'Être.

Leur hériatge sera une langue embellie et déconde.

La vie, précarité, et Ammonites, sont desux des dessins réalisés d'après le tete poétique Chiffre, de Roger Callois (éd. Gallimard).

La voix... est un dessin inspiré du livre la voix écrite de Patrick Autréaux (éd. Verdier).

 

Quelques oeuvres de l'artiste L. Béatrix Spadavecchia, au sein du Musée de Minéralogie MINES ParisTech.

 

 

 

 

La ligne, l'idée - graphite - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

(prochaines fermetures: 11 novembre et du 23 décembre au 1er janvier)

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech