L'actualité partagée

Formation

24/01/2014

Lutter contre l’autocensure scolaire

Succès des Cordées de la réussite 2014

MINES ParisTech s’engage, aux côtés des écoles de ParisTech, pour inciter les jeunes à ne pas brider leurs ambitions.

Lutter contre l’autocensure scolaire Afflluence à MINES ParisTech pour les "Cordées de la réussite", le 18 janvier 2014.

Les filières d’excellence, et tout particulièrement les filières classes préparatoires-grandes écoles, souffrent d’une image élitiste qui dissuade certains lycéens de s’y engager. Afin de désacraliser ces formations, MINES ParisTech a accueilli 470 lycéens de la banlieue parisienne, samedi 18 janvier, dans le cadre de la semaine des Cordées de la réussite.

Au programme de la matinée :

  • des cours dispensés par des enseignants-chercheurs de ParisTech sur des thématiques phares de chacune de leurs écoles,
  • une présentation des métiers auxquels les formations mènent,
  • et un forum de stands d’information sur les différentes voies d’accès.

Pour une organisation solidaire des acteurs éducatifs

Les Cordées de la réussite désignent des partenariats mis en œuvre en 2008 dans le cadre de la dynamique Espoir banlieues. La mise en réseau concerne :

  • des établissements d’enseignement supérieur dits « têtes de cordées » : grandes écoles, universités, lycées avec classes préparatoires aux grandes écoles,
  • et des lycées et collèges dits « sources », qui accueillent une proportion importante de jeunes de milieux modestes ou issus des territoires de la politique de la ville, voire de territoires ruraux isolés.

Les Cordées de la réussite ont pour objectif d’introduire une plus grande équité sociale dans l’accès à l’enseignement supérieur, et notamment aux formations d’excellence. Pour ce faire, les partenariats visent à accroître l’ambition scolaire des jeunes, qui en raison de leur origine sociale ou géographique, n’ont pas la confiance nécessaire ou toutes les « clés » pour s’engager avec succès dans une formation longue.

« On n'est généralement pas amené à se mélanger »

« L’autocensure ou la censure familiale sont assez fréquentes chez les jeunes issus de milieux qui ne connaissent pas bien les grandes écoles », explique Yvon Gaignebet, responsable des cordées de MINES ParisTech. Ce constat trouve un écho auprès des enseignants présents sur place. Ceux-ci regrettent souvent le manque de visibilité : « Lorsque j’étais moi-même dans un lycée en zone dite difficile, on pensait que ces écoles d'ingénieurs étaient inaccessibles pour nous. On avait certes de bonnes notes, mais dans nos esprits, c’était impossible », regrette Mohamed Laalili, proviseur adjoint du lycée François Villon aux Mureaux. Venu pour accompagner 8 élèves de première et de terminale S, il constate déjà l’effet bénéfique des Cordées sur les ambitions de ses élèves.

Julie et Ayoub, par exemple, profitent du forum pour affiner leurs perspectives post-baccalauréat. Brochures à la main, ils discutent des programmes qui leur correspondent le mieux. « On n'aurait pas eu la même démarche tout seul. Grâce au partenariat de notre école, on envisage de tenter des écoles comme HEC ou MINES ParisTech ». Plus loin, Sabrine et Préanga, deux jeunes filles du lycée Delacroix à Drancy, examinent elles aussi cette perspective, même si elles ont peur que les stéréotypes sur la banlieue ne les empêchent de s’intégrer. « Il y a des clichés dans la banlieue sur les gens qui vont dans les écoles réputées et vice versa. On n'est généralement pas amené à se mélanger ».

Aider les élèves à exploiter au maximum leurs capacités

« C’est pour rassurer ces jeunes que MINES ParisTech s’engage pour l’égalité des chances », commente Yvon Gaignebet. Un engagement, pour ainsi dire, dans les gènes de l'établissement. « Le milieu minier est propice à toutes formes de solidarité et historiquement, les ingénieurs des mines ont eu à cœur d’offrir aux enfants d’ouvriers les moyens de s'élever socialement». Ainsi, quand MINES ParisTech
a rejoint les Cordées de la réussite, le cahier des charges s’est inscrit tout naturellement dans l’esprit de l’École. Le but n’est pas de présélectionner de futurs "mineurs", mais de pousser des jeunes gens brillants à aller le plus loin possible dans leurs études. « Prépa, médecine, droit, école d’ingénieurs… Pas forcément à MINES Paris Tech », insiste Yvon Gaignebet, soulignant ainsi la différence avec le modèle de Sciences Po.

Parmi les dispositifs mis en place par les Cordées de la réussite, celui du « Pourquoi pas moi ? » consiste à travailler en partenariat avec les enseignants des écoles « sources ». Objectif : repérer les élèves prometteurs dont le potentiel est susceptible d’être bridé. Ces élèves sont ensuite suivis et accompagnés, de manière à leur permettre d'exploiter au maximum leurs capacités. D’autres dispositifs existent, auprès d'élèves en classe de troisième, afin d’intervenir plus en amont, mais également en classe préparatoire, afin de soutenir les élèves les plus fragiles.

Selon les années, MINES ParisTech intervient auprès d'environ 400 à 500 élèves de collèges, lycées ou classes préparatoires, dans le cadre d’actions d’égalité des chances. Les élèves de l’école d’ingénieurs s’investissent largement dans le cadre de ces dispositifs. « Davantage que dans beaucoup d'autres établissements », assure Yvon Gaignebet.  Cette implication porte ses fruits, comme en témoigne l'augmentation constante de la fréquentation des journées des Cordées depuis 2011.

Article rédigé par Clio Bayle - MyScienceWork.

 

Égalité des chances - MINES ParisTech

L'actualité partagée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

 

ATTENTION : FERMETURE EXCEPTIONNELLE L'APRES-MIDI DU SAMEDI 15/12/2018 

 

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés.

Prochaine fermeture :

du 23 décembre 2018 au 1er janvier 2019

 

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech