L'actualité partagée

Formation

Entreprise

Recherche

08/01/2014

Rencontre d'un Nouveau Monde avec le vice-président d'Air Liquide

Un bon bol d'air pour les élèves de 1ère année, invités d'emblée à envisager toutes les étapes d'un projet ambitieux.

Dans le cadre de l’enseignement Métiers de l’Ingénieur Généraliste (MIG), François Darchis, vice-président d’Air Liquide et "ancien" de MINES ParisTech, est venu au devant des élèves du "MIG Hydrogène", le 18 novembre 2013.

Rencontre d'un Nouveau Monde avec le vice-président d'Air Liquide Visite de site industriel dans le cadre du "MIG Hydrogène".

« Une entreprise n’est pas immortelle. Elle doit constamment se réinventer pour ne pas disparaître ». Dès le début de l’intervention, le ton est donné. François Darchis, n°2 de l’entreprise française Air Liquide, compte bien motiver les troupes. Les élèves ingénieurs de 1ère année qui ont choisi le « MIG Hydrogène » ont eu la chance de rencontrer le vice-président de l’entreprise leader mondial des gaz pour l’industrie, la santé et l’environnement, dès la première journée des trois semaines intensives de cet enseignement.

Le MIG, une pédagogie innovante

Le  « MIG » est un enseignement personnalisé de première année du cursus de l’école d’ingénieurs MINES ParisTech dont l'objectif est de sensibiliser les élèves à la réalité de leurs futurs métiers. Ils sont immergés dans le monde de l’entreprise au travers de conférences d’industriels et d’enseignants chercheurs de l’École, et par le biais de visites d’entreprises, d’une période d’expérimentation et de mini-projets.
Le choix de l’intervention d’un manager de l’envergure de François Darchis n’est donc pas innocent. « Les élèves doivent comprendre que les Sciences et leur application technique sont le noyau dur de l’invention, puis de l’innovation, qui seules permettent aux entreprises industrielles  d’être pérennes et d’imaginer leur futur » explique Alain Gaunand, l’un des professeurs de l’équipe pilote du MIG Hydrogène ou « MIG H2 ».

« Au-delà de l’invention et de la Recherche et Développement, l’introduction d’un nouveau produit sur le marché passe par d’autres étapes essentielles », a insisté François Darchis auprès des futurs ingénieurs. « La partie de créativité et d’invention ne représente qu’une partie – incontournable - du temps et de l’investissement ; un bon business model vise l’équilibre entre la création de valeur, son réinvestissement  dans son « cœur de métiers » et son apport aux clients ». Pour MINES ParisTech, il est fondamental que les élèves aient une vision globale d’une entreprise, leur futur champ d’action, en identifiant ses structures et modes de fonctionnement.

Imaginer, concevoir et optimiser une unité de production d’hydrogène

Afin d’afficher d’emblée son orientation industrielle, Christophe Coquelet, Alain Gaunand et Philippe Arpentinier, Docteur-Ingénieur et senior expert de l’entreprise Air Liquide ont organisé conjointement et élaboré dans le détail les ingrédients de ce MIG H2. Grâce aux relations du Centre Thermodynamique des Procédés, auquel MM. Coquelet et Gaunand appartiennent, à leurs relations personnelles, et à l’appui d’anciens « mineurs », dont précisément M. Darchis, ils ont tous trois composé un programme qui met en avant l’implication d’Air Liquide dans l’industrie française en matière de recherche et d’innovation. Le challenge proposé cette année aux élèves  consiste à imaginer, concevoir et optimiser une unité de production d’hydrogène à partir de gaz naturel, tout en séparant le CO2 puis en recherchant sa valorisation. Air Liquide travaille depuis plusieurs années sur l’hydrogène vecteur énergétique de l’automobile. « Il y a 20 ans, l’industrie cherchait surtout à se perfectionner. Il y a 10 ans, elle cherchait à produire low-cost en Asie. Désormais, ce qui fait la différence c’est l’innovation », constate M.  Darchis. Constamment inventer pour innover, et anticiper les besoins du consommateur, c’est le signe de l’excellence à la Steve Jobs...

Une « conférence de rupture »

Stratégie payante pour cette présentation puisque les élèves semblaient ravis de cette entrée en matière : « Il a été très accessible, pas vraiment technique, plutôt général mais très complet et très parlant ! », résume Maxime Thomas, élève de 1ére année. Une approche que salue aussi Alain Gaunand qui la qualifie de « conférence de rupture » par rapport aux enseignements théoriques à destination des joutes des concours. « La relation entre Air Liquide et MINES ParisTech est historique. Chaque année, l’entreprise choisit des stagiaires parmi mes élèves de l’option Procédés-Énergie. L’entreprise apprécie les formations d’ingénieur et de docteur de notre École, tout comme le travail de nos centres de recherche, tel celui du CTP, en Génie des Procédés ; cette estime est réciproque ».
Prochaine étape pour bien connaître la société : les élèves iront visiter ses centres de R & D (Centre de Recherche Paris Saclay) et d’ingénierie (Champigny), puis la récente unité de production d’hydrogène, que va bientôt compléter une unité de captation de CO2 par voie cryogénique, sur le site pétrolier et pétrochimique de Port Jérôme, près du Havre.

Article rédigé par Clio Bayle - MyScienceWork.

 

 

Le n°2 d'Air Liquide s'adresse aux étudiants - MINES ParisTech

L'actualité partagée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

(prochaines fermetures: 11 novembre et du 23 décembre au 1er janvier)

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech