L'actualité partagée

Formation

International

Entreprise

Recherche

10/04/2013

Reconceptualiser le stockage et la valorisation du CO2

Un défi relevé par la chaire MINES ParisTech Captage, transport et stockage du CO2

Le CO2 atmosphérique est un fardeau que nous partageons tous. Le sommet de Copenhague, en 2009, et le protocole de Kyoto, en 2012, n’ont malheureusement abouti à aucune action concrète. Aucune règle mondiale ne limite aujourd’hui la production de gaz à effet de serre. Certaines initiatives locales et européennes soutiennent toujours la réduction des émissions de CO2 *1, mais les budgets diminuent et les projets se font rares. « Nous sommes dans une période dépressive », analyse Denis Clodic, Directeur de recherche émérite MINES ParisTech, Titulaire de la Chaire CTSC. « Les rencontres internationales n’ont pas donné l’élan envisagé entre 2005 et 2008. » C’est dans ce contexte qu’intervient la chaire Captage, transport et stockage du CO2.

Reconceptualiser le stockage et la valorisation du CO2 25/27 mars, séminaire international des chaires sur le Captage et stockage du CO2 à MINES ParisTech et au Havre

 

Revaloriser le CO2  produit par les gros émetteurs

« La chaire existe depuis 4 ans. Elle a notamment développé de nouvelles approches concernant la filière du CO2. La première est sa réutilisation. Le CO2  n’est alors plus considéré comme un déchet mais comme une source d’énergie. » Selon le chercheur, les initiatives pour recycler le CO2 et le revaloriser se multiplient. Un traitement chimique permet de le transformer en combustible à très faible coût. Certaines formes originales de revalorisation du CO2  sont aussi à l’étude. « Les Chinois n’ont peur de rien. Ils envisagent même de regonfler les sols susceptibles de s’effondrer avec du CO2... Stopper l’ensevelissement de Venise serait par exemple un défi de taille. Le CO2 est aussi utilisé pour accélérer la croissance de végétaux, par exemple les tulipes hollandaises. »

Repenser le stockage

Aujourd’hui, la valorisation de ce gaz ne compense pas le taux d’émission qui ne cesse d’augmenter. « Nous essayons aussi de reconceptualiser le stockage du CO2. Le stockage géologique pourrait par exemple être réversible et permettre une utilisation ultérieure. » Il est aussi envisagé d’inclure le CO2  dans les chaînes de production en tant que matière première. « Le CO2 peut notamment participer à la production de polymères carbonées. » La "reminéralisation" du CO2  est un autre résultat récent et très prometteur pour son recyclage et son stockage de façon plus stable et écologiquement moins risquée.

L’acceptation sociale du CO2 

Le deuxième axe majeur de la chaire est une réflexion approfondie autour de l’acceptation sociale du stockage du CO2. « En 2010, aux Pays-Bas, le projet Barendrecht a échoué car les autorités locales n’ont pas donné les autorisations de construction d’un pipeline qui devait alimenter une zone de stockage en mer. À l'inverse, un projet similaire en France a reçu l’adhésion des riverains qui trouvaient un intérêt à ce que le gisement Lacq continue de fonctionner. » L’acceptation sociale et la discussion avec la population et les autorités locales sont donc des éléments à prendre en compte. La chaire évoque les aspects juridiques et sociologiques de ce dialogue avec la société.

Du 25 au 27 mars s’est déroulé le séminaire international des chaires sur le Captage et stockage du CO2 . Il a permis d’évoquer les résultats des 4 années de fonctionnement de la chaire, les nombreuses thèses produites et leur analyse de la place du CO2  dans l’écologie industrielle. Denis Clodic conclut sur la possibilité d’une nouvelle chaire en 2014. « Nous inclurions les laboratoires de chimie des procédés pour intégrer de nouvelles technologies. »

*1 Par exemple l’European Union Emissions Trading System (EU ETS), une politique européenne visant à donner une valeur au CO2  et à réduire les émissions de 21 % de 2005 à 2020.
 

Article rédigé par Laurence Bianchini - MyScienceWork.

Recherche en stockage et la valorisation du CO2 - MINES ParisTech

L'actualité partagée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

 

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech