L'actualité partagée

Formation

Recherche

02/04/2012

Interview d'Elisabeth Massoni

Une vision engagée, pragmatique et ouverte sur le monde des matériaux et des procédés

Elisabeth Massoni, 53 ans, enseignant-chercheur, dirige le Centre de mise en forme des matériaux (Cemef MINES ParisTech), à Sophia Antipolis, depuis le 1er novembre 2011.

Interview d'Elisabeth Massoni

Pourquoi cette volonté de devenir Directrice du Cemef ?

Je suis très attachée à ce centre que j'ai intégré en 1982 pour y faire ma thèse, sous la direction de Marc Abouaf et Jean-Loup Chenot (*). J’ai très vite découvert un univers qui me passionne, la science des matériaux. C’est un domaine de recherche très large, nos recherches nous font passer de l’atome à la super-structure et nous font rencontrer des interlocuteurs très différents (de la cosmétique à l’aéronautique, par exemple). Être à la tête de ce centre est pour moi l’occasion d’apporter une autre forme de contribution à la recherche.
Je connais bien le Cemef et l’enthousiasme et la créativité de ses chercheurs. S’il est essentiel pour moi de m’investir totalement dans ma nouvelle mission, il l’est tout autant de donner à chacun un espace où exprimer ses compétences personnelles et collectives. Les relations humaines de la fonction sont l’une de mes motivations. J'ai une grande confiance en la vertu des échanges pour faire avancer nos projets communs.

Envisagez-vous des changements ?

Le Cemef est un centre de recherche reconnu en France comme à l'international. Nous concentrons, dans un même lieu, des compétences pluridisciplinaires (en mécanique, physique, chimie et mathématiques) et des moyens étendus en simulation numérique, analyse et expérimentations ! C'est une organisation originale et efficace qui offre un avantage essentiel à nos partenaires industriels. Mon objectif est d'ouvrir nos recherches à de nouveaux domaines d’applications de nos connaissances et d’accompagner nos partenaires industriels sur la voie de l’innovation. J'y vois également un moyen de mobiliser toutes nos compétences pour inventer de nouvelles solutions et nous rendre encore plus attractifs pour les jeunes diplômés. Nous recrutons, en effet, une trentaine d’étudiants en thèse et en mastère spécialisés chaque année et nous ne pouvons pas nous contenter de l'excellence de nos publications pour les faire rêver.

Quels sont vos atouts ?

Une connaissance du fonctionnement interne du centre et de son environnement, associée à une vision extérieure du monde de la recherche. Entre 2005 et 2009, j'ai en effet rejoint l’ANR (Agence nationale de la recherche), nouvellement créée, pour m'occuper de gestion de la recherche à l’échelle du pays. J’y ai énormément appris. Nous avons mis en place ce système, alors inédit en France, de dynamique de recherche et d’innovation. Et j’ai la satisfaction d'avoir lancé le programme « Matériaux et Procédés ».

Quelles seront vos premiers dossiers ?

Nous sommes en train de réformer en profondeur nos mastères spécialisés avec la naissance d’un nouveau mastère intitulé MAPMOD (MAterials, Processing and MODelling) qui démarrera à la rentrée. Cette nouvelle approche très fédératrice répond à un réel besoin de formation dans nos domaines et nous permettra de renforcer notre contribution aux innovations industrielles. Nous réfléchissons également à une meilleure structuration de nos axes de recherche qui nous permettra de valoriser notre socle de connaissance tout en facilitant l’émergence de thèmes nouveaux. Je souhaite également renforcer notre ancrage régional, via les pôles de compétitivité et en faisant mieux connaître notre expertise matériaux aux PME locales. Enfin, notre visibilité à l’international est un élément important sur lequel nous devons continuer à travailler en organisant par exemple des conférences de niveau international et en développant des échanges d'étudiants et de chercheurs, de haut niveau dans le domaine des matériaux.

Je mettrai tout en œuvre pour suivre de près les multiples projets, pour anticiper et organiser nos évolutions et nos développements en formation et en recherche industrielle.

(*) Thèse en Modélisation des procédés d’emboutissage.

Interview d'Elisabeth Massoni - MINES ParisTech

L'actualité partagée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h ! FERME LES SAMEDIS EN JUILLET ET AOUT !

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

ATTENTION : Le Musée de Minéralogie est fermé les samedis du 14 juillet au 25 août inclus.

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech