L'actualité partagée

Formation

International

Recherche

16/02/2015

L’observation de la Terre : une nécessité pour les ingénieurs de l’énergie solaire

Troisième édition de la formation sur le rayonnement solaire

Le succès des deux précédentes éditions se confirme. Trente-quatre ingénieurs provenant de l’Union européenne, de Turquie, du Maroc, d’Algérie et même du Brésil, ont pris part à une nouvelle session de formation continue sur le rayonnement solaire (Training in Solar Radiation), permettant des échanges fructueux entre chercheurs et professionnels en énergies renouvelables.

L’observation de la Terre : une nécessité pour les ingénieurs de l’énergie solaire 3e session de formation sur le rayonnement solaire à MINES ParisTech, Sophia Antipolis (janvier 2015)

Pour la troisième année consécutive, le Centre O.I.E. MINES ParisTech/ARMINES et Transvalor Innovation ont organisé une formation sur le rayonnement solaire du 14 au 16 janvier 2015 à Sophia Antipolis.

Trente-quatre professionnels du secteur des énergies renouvelables provenant de l’Union européenne, de Turquie, du Maroc, d’Algérie et même du Brésil, ont participé à cette session. Le cours, dispensé en langue anglaise, a subi une transformation complète dans sa structure par rapport aux années précédentes. Moins académique, cette formation s’est structurée autour d’un scénario fictif d’une entreprise, SunnyFlower, souhaitant développer une centrale photovoltaïque. SunnyFlower charge un personnage, tout aussi fictif, prénommé Paul du montage du projet : de la recherche d’un site propice jusqu’à la supervision opérationnelle de l’installation. Au gré des étapes de développement de ce projet, ont été présenté les aspects principaux relatifs à la ressource solaire  comme la recherche de mesures de rayonnement et d’atlas, la cartographie et les systèmes d’informations géographiques, la mesure du rayonnement in-situ, l’estimation par satellite ou par modèle numérique météorologique, l’analyse technico-financière, ou encore la prévision du rayonnement. La partie analyse financière a fait l’objet d’une intervention très appréciée d’un expert de la banque Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC), spécialisé dans le financement structuré de grands projets photovoltaïques.

Les enseignants ont notamment présenté à ces professionnels des outils nouveaux, comme l’Atlas Global de l’agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

Le dernier jour a été dédié aux utilisateurs et à leur retour d’expérience. La journée a débuté par une présentation des services gratuits (www.soda-pro.com) d’estimations du rayonnement solaire McClear et MACC-RAD. Ces services sont issus des projets MACC (Monitoring Atmospheric Composition and Climate) et sont soutenus et financés par la commission européenne dans le cadre du programme Copernicus. S’en est suivie une brève présentation du portail SoDa, qui accueille et met à disposition des utilisateurs ces services pour leur faire bénéficier de la large audience acquise au cours des dix dernières années. Cette discussion, au format « table ronde », a engendré d’intéressants échanges entre les utilisateurs et les chercheurs, fournissant aux chercheurs de précieux retours d’expérience pour l’amélioration et la pérennisation de ces services. Cette table ronde a aussi permis des échanges entre participants dans la salle, qui ont suscité un vif intérêt de leur part.

A propos des projets MACC

Les projets MACC, MACC-II et MACC–III ont mis en place des services liés à l’atmosphère pour le compte de la Commission européenne dans le cadre de son programme Copernicus d’observation de la Terre.

Ces projets combinent des modèles numériques et des observations de la Terre pour fournir des séries temporelles d’estimation de variables relatives à la composition atmosphérique pour les années récentes, ainsi que des prévisions pour les jours à venir. Les services couvrent la qualité de l’air, la composition chimique de l’atmosphère, le forçage climatique, la couche d’ozone, les rayonnements solaires totaux et UV, les flux et émissions à la surface. Le Centre O.I.E. MINES ParisTech/ARMINES participe à ces projets MACC pour la création du service de fourniture de données de rayonnement solaire, en collaboration avec l’agence aérospatiale allemande DLR et Transvalor Innovation.

Les participants se sont tous déclarés satisfaits de l’approche adoptée pour cette formation qui traite de manière approfondie les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien en leur proposant des solutions pratiques. Ils ont particulièrement apprécié la disponibilité des enseignants.

Le Centre O.I.E. tire parti du retour d’expérience de ces ingénieurs utilisateurs de ses connaissances. Grâce aux échanges suscités à l’occasion de cette formation, il peut mieux comprendre la perception des produits MACC par les utilisateurs, identifier les éventuels mauvais usages, et corriger en conséquence quelques défauts.

Un autre bénéfice de cette formation est l’accroissement de la notoriété de MINES ParisTech auprès des entreprises dans le domaine de l’énergie solaire.

Contacts : Lucien WALD, Claire THOMAS (Transvalor Innovation)

Formation sur le rayonnement solaire 2015 - MINES ParisTech

L'actualité partagée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

(prochaines fermetures: 11 novembre et du 23 décembre au 1er janvier)

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech