L'actualité partagée

International

25/02/2014

L’impact : un facteur clé de la réussite d’une proposition de projet HORIZON 2020 !

ARMINES et ses écoles partenaires en pleine préparation pour les nouveaux appels à projets européens.

Le 21 janvier 2014, la cellule Europe d’ARMINES proposait aux chercheurs et ingénieurs des centres communs ARMINES-Écoles une formation à la rédaction du résumé (Abstract) et de la partie «Impact» d’une proposition répondant à un appel à projets HORIZON 2020.

L’impact : un facteur clé de la réussite d’une proposition de projet HORIZON 2020 ! Sean Mc Carthy : aider les chercheurs à répondre aux appels à projets européens.

HORIZON 2020 : dans les starting blocks

Fin 2013, la Commission européenne a publié les premiers appels à projets du nouveau programme européen de financement dédié à la recherche et à l’innovation appelé HORIZON 2020. S’est alors ouverte la course aux financements. Une démarche à laquelle les centres communs de recherche ARMINES-Écoles sont rodés. Depuis le démarrage du précédent programme européen fin 2007 (7e PCRDT[1]), les écoles partenaires ont participé à 97 projets financés, couvrant l’ensemble des thématiques financées par le programme avec l’accent mis sur l’ICT, les nanotechnologies, les matériaux et les domaines de l’énergie et de l’environnement. « Le taux de réussite des projets du 7e PCRDT dans lesquels ARMINES et l’ensemble de ses écoles partenaires sont impliquées est de 26% », explique Mathieu Reboul, Chargé de Projets Européens à ARMINES. Un taux supérieur au taux moyen européen qui est de 20%. » Un portefeuille de projets qu’ARMINES et ses écoles partenaires comptent bien renouveler dans le cadre du nouveau programme Horizon 2020.

Focus sur les Impacts

Le workshop du 21 janvier a mis l’accent sur la rédaction de la partie « Impact » des propositions de projets. Cette section doit décrire les impacts scientifiques et technologiques du projet de recherche, ainsi que l’impact sociétal, environnemental et économique sans oublier d’identifier les bénéficiaires potentiels. Dr. Sean McCarthy, animateur de cette formation, relate : « auparavant les gens rédigeaient les dossiers du 7e PCRDT en commençant par la partie scientifique. Puis, ils rédigeaient la partie « Impact », qu’ils appelaient souvent le blabla ou la partie ennuyeuse ». Néanmoins, celle-ci a pris beaucoup d’importance dans Horizon 2020. L’évaluation de la partie « Impact » sera désormais un critère de sélection crucial.

Conclusion de la journée de formation : l’enthousiasme des chercheurs et ingénieurs des écoles partenaires pour les projets européens. « On a l’impression de participer à la construction européenne » témoignait l’un des participants (voir vidéo). « L’aspect multiculturel des consortia européens est attirant. Cela ouvre aussi l’accès à des groupes internationaux qui ont des intérêts en Europe. » 

Importance des services de soutien

La cellule Europe d’ARMINES a pour mission d’accompagner les chercheurs dans le dépôt des propositions puis dans le suivi des projets afin de les décharger au maximum des tâches administratives, financières et contractuelles. « Les services de soutien et d’aide à la gestion de projet font partie intégrante de l’équipe » constate Sean McCarthy. Un travail collectif dans lequel les compétences se complètent et expliquent le fort taux de réussite des projets dans lesquels ARMINES et ses écoles partenaires sont impliquées. Ainsi, par exemple, plus de 30% des projets de MINES ParisTech déposés dans le cadre du 7e PCRDT ont été financés.

ARMINES et ses écoles partenaires se sont à nouveau donnés pour mission de participer au développement des axes privilégiés ciblés par la Commission européenne. « Nous recevons quotidiennement des demandes de montage de projet depuis le début de l’année », raconte Mathieu Reboul. « Les chercheurs des centres communs de recherche ARMINES-Écoles ont des expertises qui leur permettent de coordonner toutes sortes de projets. Ils sont aussi beaucoup sollicités pour rejoindre les consortia qui sont en train de se monter. »

Article rédigé par Laurence Bianchini - MyScienceWork

Visualiser l'Interview de Sean Mc Carthy

Visualiser l'Interview des chercheurs

En savoir plus sur ARMINES

L’association ARMINES gère la recherche contractuelle du réseau des écoles des Mines, dont MINES ParisTech, ainsi que d’autres écoles d’ingénieurs partenaires (ENSTA ParisTech, Polytechnique ParisTech, etc.) et y participe avec ses moyens propres (humains et matériels) présents dans les laboratoires communs et financés par les ressources contractuelles.
Le « modèle » ARMINES-Écoles a permis aux centres de recherche de se doter d’une « identité » originale et unique en France, fondée sur une forme de recherche où la démarche scientifique est en permanence confrontée concrètement aux problématiques industrielles, économiques et sociétales. Aujourd’hui, après plus de 45 ans d’existence, dans un environnement contraint et en mutation, ARMINES travaille avec ses écoles partenaires en vue d’anticiper l’évolution de la recherche «partenariale» qui nécessitera dans le futur un haut niveau de créativité scientifique et des résultats toujours plus rapidement et directement utilisables par les acteurs économiques. Cette démarche s’appuiera de plus en plus sur Transvalor, filiale de maturation et de valorisation d’ARMINES.

Contacts Cellule Europe :


[1] 7e Programme Cadre pour la Recherche et le Développement Technologique

 

 

Horizon 2020: se former pour candidater - MINES ParisTech

L'actualité partagée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

(prochaines fermetures: 11 novembre et du 23 décembre au 1er janvier)

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech