Quartz de la mine de la Gardette

Vitrine B7 Echantillon 6369

 

En 1700 un bloc de quartz contenant de l’or fut trouvé près de la Gardette. Ce n’est qu’à partir de 1767 que le Comte de Provence fait entreprendre des travaux de reconnaissance qui permettent la découverte du filon de quartz aurifère et on ouvre une exploitation de mine. Mais, alors que la production d’or, qui se montera au total à 20 kilogrammes, est jugée très décevante par l’ingénieur des mines Schreiber il considère également le filon comme le plus beau gisement du monde pour les cristaux de quartz. C’est à la suite de la renommée ainsi acquise par le gisement que de belles pièces de quartz de la Gardette, comme celle ici présentée, viennent enrichir à la fin du 18ème et au 19ème siècle les musées et les collections privées.

Outre le quartz et l’or le filon de la Gardette montre également chalcopyrite, galène, pyrite, brannérite, rutile, calcite, malachite, azurite, aïkinite

On notera le faciès typique en bec de flûte des terminaisons des cristaux avec une ou deux faces de la pyramide sommitale qui prédominent sur les autres.

Quartz de la mine de la Gardette - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech