Cuivre natif

Vitrine A12 Echantillon 6278

Le cuivre natif de la rive sud du lac Supérieur a été exploité par les indiens Chipeways (*) à l’aide de haches en pierre bien avant l’arrivée des européens. Il servait pour la confection par simple martelage de bijoux, de pointes de flèches et de pipes à fumer le tabac.

Une pépite géante de cuivre redécouverte sur la rive de la rivière Ontonagon en 1819 leur aurait servi de mine durant des siècles.

Ses restes sont actuellement conservés au Smithsonian Institute à Washington. 

Les explorations géologiques entreprises de 1820 à 1840 montrèrent que les cristallisations de cuivre natif étaient emprisonnées dans de la calcite à l’intérieur des géodes dont sont parsemées les coulées de basalte qui recouvrent la région. Une importante industrie minière et métallurgique se mit en place dès 1846 pour exploiter cette inestimable richesse naturelle.

(*) les indiens Chipeways étaient appelés « Sauteurs » par les premiers explorateurs français car habitants de la « région des Sauts », riche en chutes d’eau.

Cuivre natif - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

(prochaines fermetures: 11 novembre et du 23 décembre au 1er janvier)

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech