Spath d'Islande

Vitrine A8 Echantillon 6269

Vers le milieu du 17ème siècle des masses clivées de spath d’Islande, de la calcite (CaCO3) de qualité optique, furent ramenés au Danemark par des navires revenant d’Islande. On s’extasia sur la curieuse propriété de ce matériau de doubler les images.

Ce phénomène de double réfraction fut décrit pour la première fois par Erasme Bartholin en 1669 mais c’est Huyghens qui tentera d’en donner en 1690 une explication raisonnée dans son « Traité de la lumière ». Les opticiens virent là un moyen de fabriquer des polariseurs de meilleure qualité que ceux jusque là utilisés. Dès le 17ème siècle le gisement d’Eskefiord fut mis en exploitation. Celle-ci concernait principalement une très grande cavité de 15m x 4m x 3m, presque totalement remplie de grands cristaux limpides de calcite. Le plus grand cristal de cette cavité faisait 6 m de long et 2m de large. Il est possible que ce soit le sommet de cristal qui soit présenté ici. Les faces ternes de l’échantillon sont les faces naturelles de cristal. Sur certaines d’entre elles sont collés des petits cristaux de stilbite qui est une zéolite classique des cavités basaltiques. Les faces brillantes sont des plans de clivage apparus lors de l’exploitation par fragmentation mécanique du grand cristal initial. On observe parfaitement au travers de deux faces parallèles de l’échantillon le phénomène de double réfraction. Depuis les années 1930, les polariseurs sont fabriqués de manière beaucoup plus économique à partir de lames de Polaroid, une matière inventée par Edwin H. Land. Il s’agit d’un verre silicaté ou organique contenant de minuscules cristaux d’herapathite (sulfate d'iodoquinine) fortement dichroïques et orientés dans une même direction

Spath d'Islande - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h ! FERME LES SAMEDIS EN JUILLET ET AOUT !

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

ATTENTION : Le Musée de Minéralogie est fermé les samedis du 14 juillet au 25 août inclus.

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech