Météorites de Canyon Diablo

de la Collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech

      

Le Musée de Minéralogie comporte une collection historique de fragments de météorites de Canyon Diablo, dont le plus gros pèse 226,80 kg (total de tous les fragments = 266,5 kg). C'est l'ancien élève Eckley Coxe qui, dès la découverte des fragments de météorites à Meteor Crater en Arizona, offre cet imposant fragment. C'est sur ce fragment que Charles Friedel, conservateur du musée de l'époque, confirma la présence de minuscules diamants, formés lors de l'impact de l'énorme météorite (30 tonnes ?) avec la Terre. Pour se faire, il ordonna de faire scier une tranche, sur lequel il conduit ses expériences, dont il publiera les résultats en 1892*. Cette tranche est également en exposition au Musée. Un autre superbe échantillon de Canyon Diablo est la tranche de 35,5 kg acheté grâce à la Fondation Egleston, de l'ancien élève de l'Ecole des Mines Thomas Egleston, fondateur de l'Ecole des Mines de New York.

La météorite de Canyon Diablo est une sidérite (météorite ferreuse) appartenant au groupe IAB-MG. 

 

Voici la liste des échantillons de météorites de Canyon Diablo dans la collection, accompagnée des photos de chaque échantillon.

 

Numéro Dimensions Poids
10870 48 x 37 x 35 cm 226.8 kg
1519 42 x 29.5 x 5.5 cm 35.5 kg
6024 14.8 x 11.5 x 3.4 cm 1.644 kg
24475 10.5 x 9 x 4 cm 1.591 kg
24336 13.6 x 11 x 4.5 cm 874 g
24323 3.1 x 3 x 0.9 cm 28.81 g
76750 5 x 2.5 x 1.4 cm 19.41 g
24339 2.9 x 1.9 x 1.4 cm 10.17 g
76756 2.9 x 2.6 x 0.7 cm 10.08 g
24340 poudre 0.23 g
67797 poudre 0.22 g
Total   266.5 kg

 

L'imposant fragment de météorite de Canyon Diablo de la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#10870, 48 x 37 x 35 cm, 226,80 kg). Ce fragment a été donné par Eckley Coxe en 1892.
Petite tranche de la météorite de Canyon Diablo prélevée sur le fragment de 226,80 kg. C'est sur cet échantillon qu'ont été découverts parmi les premiers diamants provenant de météorites, dès 1892 (#6024 ; 14.8 x 11.5 x 3.4 cm). 

 

Fragment de météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#24475 ; 10.5 x 9 x 4 cm ; 1.591 kg), donnée par Eckley Coxe en 1892.
Tranche épaisse d'un fragment de météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#1519; 42 x 29.5 x 5.5 cm; 35,5 kg), donnée par T. Egleston (Fondation Egleston).

 

Fragment de la météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#24336 ; 13.6 x 11 x 4.5 cm ; 874 g).
Fragment de météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#24339 ; 2.9 x 1.9 x 1.4 cm ; 10.17 g).

 

Fragment de la météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#76750 ; 5 x 2.5 x 1.4 cm ; 19.41 g). 

Fragment de la météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#76756 ; 2.9 x 2.6 x 0.7 cm ; 10.08 g).

 

Fragment scié de la météorite de Canyon Diablo, dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#24323 ; 3.1 x 3 x 0.9 cm ; 28.81 g) donnée par E. Coxe en 1891.

 

Poudre provenant d'un fragment de météorite de Canyon Diablo dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#24340 ; 0.23 g).
Poudre provenant d'un fragment de météorite de Canyon Diablo dans la collection du Musée de Minéralogie MINES ParisTech (#67797 ; 0.22 g).

 

Les donateurs des échantillons Canyon Diablo :

Deux anciens élèves américains.

 

Eckley B.Coxe (1839-1895). Le fondateur de l’Institute for Miners and Mechanics of Pennsylvania

E.B. Coxe fut élève de l’Ecole de 1860 à 1862. Il fera fortune dans l’exploitation de l’anthracite en Pennsylvanie, état dont il deviendra sénateur en 1881 et 1883. C’est aussi l'un des fondateurs de l'American Institute of Mining Engineers et de la publication The Transaction. Il envoie annuellement des lots importants d’échantillons au musée dont le morceau de la météorite Canyon Diablo de 226,80 kg aujourd’hui exposé.

Eckley B. Coxe. Droits : ENSMP.

 

Thomas Egleston (1832-1900) Le fondateur de l’Ecole des Mines de New-York

T. Egleston fut élève de l’Ecole de 1856 à 1860. De retour aux Etats Unis d’Amérique il fait un passage à la Smithsonian Institution et fonde l’Ecole des  Mines au sein du Columbia College. Elle ouvrira  ses portes le 15 novembre 1864. Outre les échantillons qu’il envoyait régulièrement à l’Ecole des Mines de Paris, il fit en 1897 un don de 10 000 US$ pour l’achat de minéraux qui seront tous mentionnés sous le terme « Fondation Egleston ».

Thomas Egleston. Droits : ENSMP.

 

Meteor Crater

Le cratère géant de Canyon Diablo a été l'objet de nombreux débats. Les scientifiques ont longtemps pensé que ce cratère était le fait d'un volcan éteint. Pourtant, aucune roche volcanique n'a jamais été retrouvée, même si certaines roches pouvaient y ressembler. Ce n'est qu'en 1950 grâce à l'étude de Eugene Shoemaker qu'il a été déterminé que ce cratère avait pour origine la chute d'une importante météorite. Nous savons à présent que cette chute de météorite s'est produite il y a environ 50.000 ans, produisant un cratère de 1,3 km de diamètre sur 175 m de profondeur. La violence de l'impact correspond à une énergie dégagée comparable à 1700 kilotonnes de TNT, soit 133 bombes d'Hiroshima ! 

Meteor Crater, en Arizona.

 

Les roches terrestres affectées par l'impact ont été transformées, certaines ressemblant à des brèches qui sont parfois retrouvées à l'aplomb de volcans, d'où la confusion originelle des scientifiques. De nombreuses météorites ont été retrouvées sur les plaines aux alentours du cratère. Ces météorites sont des météorites de fer (différenciées), et montrent d'incroyables lamelles entrecroisées (“Figures de Widmanstätten”) après une attaque à l'acide (voir photo ci-dessous).

C'est sur le fragment de météorite de 226,80 kg présenté au Musée de Minéralogie que Friedel confirma la présence de minuscules diamants, formés lors de l'impact. Pour se faire, il ordonna de faire scier une tranche, sur lequel il conduit ses expériences, dont il publiera les résultats en 1892. Cette tranche est également en exposition au Musée.

Les fragments de météorites de Canyon Diablo ont également fait parties de nombreuses études qui ont permis de déterminer l'âge de la Terre à environ 4,55 milliard d'années, grâce à des analyses isotopiques Uranium-Plomb par Clair Cameron Patterson en 1956.

 

Détail du fragment de météorite de 226,8 kg (#10870), montrant des figures de Widmanstätten.

 

 

*1892: Friedel. Sur l'existence du diamant dans le fer météorique de Canon Diablo. Comptes Rendus, Tome 115, p. 1037-1041.

Les météorites de Canyon Diablo du Musée - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h ! FERME LES SAMEDIS EN JUILLET ET AOUT !

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

ATTENTION : Le Musée de Minéralogie est fermé les samedis du 14 juillet au 25 août inclus.

 

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech