Collection de types

      

Un patrimoine mondial

Lorsqu'une nouvelle espèce est décrite, on considère comme " échantillon type " celui ou ceux ayant permis d'en préciser les propriétés cristallographiques, physiques et chimiques. Normalement, mais hélas depuis peu de temps, ces échantillons doivent être déposés dans un laboratoire (ou plutôt un musée) afin d'en assurer la conservation et l'accès ultérieur. En effet, si de nouvelles études de spécification doivent être entreprises sur une espèce donnée, elles ne peuvent donner des résultats valides que si elles sont effectuées sur des échantillons ou des fragments d'échantillons types surtout si ces études doivent conduire à discréditer une espèce, parce qu'elle se révèle être un mélange ou correspondre à une espèce préexistante.

On a défini depuis une vingtaine d'années les catégories d'échantillons types à utiliser en minéralogie descriptive ; cette nomenclature est basée sur le degré de parenté avec l’holotype, qui a servi à caractériser l'espèce on distingue ainsi les cotypes, échantillons utilisés pour compléter la description, et les métatypes, échantillons reconnus par l'auteur comme identiques à l'holotype.

 

Une richesse scientifique

On trouve ensuite les " échantillons d'auteur " ; en effet, même actuellement, les auteurs envoient parfois des échantillons sans signaler si c'est bien celui ou un de ceux ayant servi à la description. C'est évidemment une catégorie encore plus fréquente, lorsque l'époque de la description de l'espèce est ancienne ; même si l'on est certain que c'est un échantillon provenant de l'auteur, il est souvent très difficile d'affirmer qu'il a été utilisé pour des études descriptives, sauf si l'auteur ou celui qui a reçu le spécimen l'a précisé sur l'étiquette ou si des reliques évidentes d'expériences entreprises dans le passé (fragments dans tubes répertoriés, lames minces...) accompagnent l'échantillon. Nous avons enfin regroupé sous le terme " dédicataire " les échantillons transmis par la personne à qui a été dédié le minéral. Cette catégorie est d'un intérêt moindre; puisque rien ne prouve, a priori, que l'échantillon correspond bien au matériel étudié par l'auteur.

Depuis 1957, une recherche systématique des échantillons types d'espèces anciennes fut effectuée dans les collections de l'École nous conservons également la majorité des échantillons types des espèces décrites en France depuis la seconde guerre mondiale enfin, sinon surtout, grâce à un patient travail de correspondance et d'échanges, nous obtenons de très nombreux fragments d'échantillons types des nouvelles espèces décrites à l'étranger.

Tous ces échantillons (au total 700 types d'espèces ou de variétés) sont conservés à part et avec des précautions particulières. L'importance scientifique de cette collection nous a amené à en constituer un catalogue détaillé publié en 1983 à l'occasion du bicentenaire de l'École des Mines.

Les nouvelles espèces minérales - MINES ParisTech
Partager

contactez-nous

Des questions sur le musée ou la collection ? Contactez-nous

venir au musée

Retrouvez toutes les informations pour vous rendre au Musée de Minéralogie

Musée de Minéralogie

60 boulevard Saint Michel

75006 Paris

Ouvert :

Mardi - vendredi : 13h30 - 18h

Samedi : 10h - 12h30 et 14h - 17h

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

(prochaines fermetures: 11 novembre et du 23 décembre au 1er janvier)

Contact Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech